Les babioles de Fannyboop

alerte au podcast !!

 

 

20170918_210533

Bonjour tout le monde

Si vous êtes une adepte du tricot, de la couture, du crochet ou tout autre loisir créatif, et si vous êtes adepte aux réseaux sociaux comme Instagram ou les blogs, vous ne serez pas passer à côté des podcats francophones qui déferlent depuis deux ans.

Donc à mon tour de prendre la vague (et de ne pas me vautrer surtout).

Si vous ne trouvez rien d'intéressant à la télé, à vos écrans avec tricot à la main, thé, café, chocolat ou petits gâteaux et venez m'écouter parler de mes passions;

Et si vous ne connaissiez pas les podcats, vous passionnées de tricot ou couture, il y a plein de belles personnes à découvrir via leur chaine youtube

sur ce, bon visionnage et à très bientôt pour de nouveaux articles.

Mon premier épisode de podcast ici

 


premier pull islandais et pas le dernier

Comme je vous le disais dans le post précédent, j'ai repris mes aiguilles depuis le début d'année. En partie parce que je regarde des podcats et aussi parce que j'ai enfin fouillé ravelry (et je n'ai pas fini).

Lorsque j'étais plus jeune, j'avais un pull Naf Naf façon islandais avec jacquard et col rond. A l'époque, les patrons tricots à plat ne présentaient pas ce genre de modèles. Maintenant que j'ai découvert les aiguilles circulaires, j'avais cette idée en tête de m'en faire un.Je suis donc tombée sur ce patron gratuit sur Ravelry. A priori le modèle vient vraiment d'Islande et a été proposé pour fêter les 20 ans de la laine Lopi. Il est proposé en taille Homme, femme et enfants. J'ai fait mon égoïste sur ce coup là. 

J'ai utilisé de la pure laine pingouin vert sapin donné par une voisine de  la grand-mère de Chaton. Qui me l'a donné (ainsi que plein d'autres choses).

Pour réaliser le jacquard, j'ai pris de la laine fluo de bergère de France qui me restait du pull de Swana (ici). Le reste de laine (acrylique surtout) sont des pelotes venant des mêmes fournisseurs. Du coup ce pull ne m'a pas coûté grand chose (mise à part du temps bien entendu).

Aucune difficulté pour ce pull, car j'avais déjà fait du jacquard auparavant et avec le pull de ma fille j'avais pu me réentrainer. Le diagramme est clair. Le plus long, c'est l'océan de jersey car on commence en bottom up  (c'est à dire de bas en haut),  et il faut être patiente pour en voir le bout. Personnellement commencer d'un côté ou de l'autre ne me dérange pas car de toute façon on en arrive à faire les choses moins drôles à un moment donné.

Le rendu est peut-être un peu fité pour moi avec mon corps de rêve (sic que font mes mains). Mais je vais bien finir par perdre un peu mes kilos superflus (quand j'en aurais fini avec le chocolat comme je l'ai fait avec les cigarettes).

Je vais sûrement le porter plus tôt que prévu, vu les températures fraiches, dignes d'un mois de novembre. Moi qui pensait voir l'été indien en ce mois de septembre, a priori ce ne sera pas pour tout de suite.

Le voici en action !!

  

 20170629_065041

20170629_065148

DSC07367

DSC07366

DSC07365

DSC07362

DSC07361

DSC07380

DSC07359

Les babioles de Fannyboop

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Fannyboop à 21:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

gilet dandelion, gilet d'automne

Depuis quelques mois maintenant, je fais des infidélités à la couture. Et tout cela à cause des podcats. A force de voir sur Instagram ce mot à tout bout de champ, moi inculte en informatique et vocabulaire assimilé, j'ai fini par demander à Chaton (son métier : informaticien ).

Du coup , après explication et démonstration, je me suis gavée de podcats tout en préparant des patrons couture pour la découpe. Et forcément je suis tombée sur ceux de Lise Tailor et de Coralie de  Cocotte knits. Et la première parle de couture mais aussi de tricot. Ainsi que la deuxième. J'ai donc été plutôt surprise de ne presque rien comprendre à ce qu'elles racontaient, moi qui tricote depuis ma plus tendre enfance. J'ai donc découvert le tricot en aiguilles circulaires, des mots barbares, comme fingering, Dk, rangs raccourcis. Du coup moi que me targuait d'en connaitre un rayon sur le sujet, je me suis dit : tais toi et écoute!!!. Ce que j'ai fait... Et v'la qu'un nouveau monde s'est ouvert à moi. Et ça tombait bien car depuis des années je n'ai plus rempli ma garde-robe de pulls home-made étant été très refroidie par une vilaine tendinite à chaque main. (D'où mon addiction à la coutï

J'ai donc repris le chemin des aiguilles pour savoir de quoi parlait Lise et consoeurs (et confrères aussi). Donc en ce moment je tricote beaucoup devant les vidéos youtube et j'applique ce que je vois.

Naive que je suis, je pensais qu'on ne montait les mailles que de la façon dont ma grand-mère m'avait apprise et pareil pour la façon de tricoter. Je me suis donc mise à monter des mailles en "long-tail-cast-on" et tricoter à la continentale. Par contre si cette méthode est top pour aller plus vite (moi je ne le fais que sur l'endroit car l'envers est compliqué pour moi à l'instar de triple L de Mag), j'ai vite mal au pouce et je tire les fils.

J'ai donc depuis quelques mois quatre pulls pour moi mais que je vous ferai voir lorsque cela sera plus de saison...

Et pendant que je découvre le tricot moderne, je découvre ravelry (quand même inscrite depuis 2014!), plateforme mondiale du partage du tricot, les KAL (je n'en ai encore fait aucun), les blogeuses et podcasteurs et les tests tricot.

Tout cela pour vous dire que lors de ma navigation quotidienne sur Instagram, j'ai vu l'appel au test d'Anna du célèbre blog Along avec Anna (autrefois le fil à coudre d'Anna). Aussi je me suis présentée sur son groupe de discussion ravelry et elle a bien voulu de mes aiguilles pour la taille 8 ans.

Donc après échantillon, j'ai démarré sur avec les aiguilles n°4  et dès le départ, je me suis retrouvée avec une façon de monter les mailles que j'ignorais : Le long-tail-cast on !! . D'ailleurs, mis à part ma façon à moi, je n'en connaissais pas d'autres. Mais très bien. J'adore apprendre !! Et après ma remarque sur le sujet, Anna a mis un lien vers une vidéo explicative. Pour ma part j'en ai trouvé une autre de Wool and the gang .

Pour la laine, je suis aussi dans la découverte. Auparavant, j'ai beaucoup tricoté avec de la Bergère de France, laine avec laquelle ma mamy et aussi ma maman m'ont appris à tricoter. Et ma mère préférant l'acrylique pour un confort de lavage, j'ai donc naturellement usé mes aiguilles droites sur ce type de laine. Et sur les podcasts de Lise et Coralie, j'ai découvert la laine naturelle (avec encore plein de vocabulaire inconnu). Mais on s'y met vite, surtout quand on avale chaque jour moult vidéos. Et puis de la laine naturelle, découle aussi la teinture de la laine naturelle vierge. Il est vrai que la laine naturelle non industrielle a un certain prix qui pourrait décourager, surtout quand on a connu les laines acryliques pas chères. Et ayant été dans la peinture dans une autre vie, j'ai voulu tenter l'expérience. J'ai donc fait un premier stock de laine Mérino Bio trouvé chez Lily neige.  J'ai adoré patouiller dans la teinture (après avoir visionné au préalable, les vidéos de Bibounettte). J'ai donc teint de la laine Dk en 100% merino bio. Pour ce pull, je suis donc partie de 3 pelotes de 225 m et 100g chacune. En pensant en avoir assez pour finir ce gilet...

Pour le montage du cardigan qui est en bottom-up (du bas vers le haut), j'ai commencé par le corps. Mais après quelques remarques de mes co-testeuses, on commence désormais par les manches. Mais pour ma part, cela ne m'a pas perturbée. Le point pissenlit n'est pas compliqué en soi et avec la vidéo mis en lien par Anna, on le fait facilement... sauf que j'ai défais après quelques répétitions car je trouvais que le pétale du milieu ne ressortait pas assez. J'en ai fait part à Anna, qui m'a dit qu'elle avait eu le même soucis et qu'il fallait bien suivre le point sur l'envers. Et effectivement en allant trop vite et avec excès de confiance, je n'avais pas pris les mailles ensembles dans l'ordre. Avoir recommencé depuis le début, m'a permis de résoudre cette petite erreur. Pour le reste du gilet pas de soucis du tout... sauf qu'à 13 augmentations des emmanchures, je me suis aperçue que je n'aurai pas assez de laine pour finir l'encolure et faire les bordures.

J'avoue que j'ai été un peu décontenancée sur le moment. Devais-je défaire? A l'essayage, il allait bien à ma puce, cela m'embêtait. J'ai pensé aussi à faire la fin en contrast mais j'avais peur que cela ne change l'ensemble du modèle. Après une nuit de repos, je me suis dit que j'allais recommander des écheveaux non teints (surtout que chez Lily neige, ils sont très réactifs et deux jours après, je les avais). Dans mon idée, je n'allais pas réessayer de faire la même couleur qu'au début mais plutôt tricoter à la suite et surteindre l'ensemble du gilet.

Le résultat n'est franchement pas ce que j'attendais. J'ai pourtant essayé de bien diluer la teinture dans l'eau tiède et de bien mélanger mais pour la première teinte je me suis retrouvée avec des tâches de couleurs différentes. Ne trouvant pas cela top, j'ai renchaîné directement sur une deuxième teinte avec du bleu violet (en essayant toujours de bien diluer la poudre). J'ai aussi essayé de mettre mon pull bien à plat mais je ne suis visiblement pas douée. Swana n'étant pas trop difficile, m'a rassuré d'un : "c'est pas mal" !! puis d'un "on dirait la couleur de la petite sirène" . Et finalement, il s'accorde avec beaucoup de vêtements de sa garde-robe.

Pour conclure, je suis heureuse d'avoir repris le tricot. Par contre, je suis très à l'écoute de mes mains et si je mets autant de temps à tricoter, c'est surtout pour les préserver. Je ne ferai que cela sinon. J'ai déjà fait et j'ai dû être "punie" de tricot pendant un an.

Donc pour les couturières qui me suivent, la couture est toujours présente et j'ai beaucoup cousu depuis juin. Mais je n'ai pas beaucoup bloggé.

Pour ce joli test qui j'espère ne sera pas le dernier, je suis ravie, car j'ai appris de nouvelles choses. Et Anna est très réactive, à l'écoute et adorable. Cela ne m'étonne pas qu'elle ait autant de succès. Allez vite faire un tour sur son blog ou allez écouter ses podcats.

Je pense refaire ce mignon gilet pour ma petite nièce pour l'hiver et cela va avancer sûrement beaucoup plus vite.

Et puis je pense aussi me lancer dans les podcasts à mon tour. Sur un blog, on garde des traces de ce que l'on fait mais de qui on est et ce qu'on veut laisser entrevoir dans ses créations, je trouve que cela transparait plus à la caméra. En attendant de voir si je saute le pas, je vais faire des essais avec mon HOmme.

Voici donc ma version test du cardigan dandelion

 

DSC07266

DSC07274

DSC07276

DSC07281

DSC07338

DSC07342

DSC07343

DSC07344

DSC07347

DSC07348

DSC07350

DSC07352

DSC07354

 

Les babioles de Fannyboop

une tunique pour trois versions

Pour continuer à parler de ma garde-robe de cette année 2017, je me suis occupée des hauts printemps automne. En feuilletant le magazine Ottobre enfants 4/2016, je suis tombée sur le dessin technique de la tunique Silver Touch dont la taille va jusqu'à 170 cm. Je craque beaucoup plus sur les modèles pré ados, ados que sur les numéros pour les femmes. Et comme je fais 165 cm, j'ai tenté. Comme cela reste une coupe adolescente j'ai fait la taille 170 cm quand même, afin de prévoir la largeur. Mais j'aurai pu tenter ma taille car je suis à l'aise. Sur le dessin technique d'ailleurs je la pensais un chouilla plus ajustée. Mais comme j'aime les vêtements confortables, cela ne me dérange pas. Pour ma première version faite en avril, j'ai utilisé un jersey pingouins dont je suis in love. Je l'avais pris pour Swana et puis il me plaisait tellement que je l'ai pris pour ma pomme. D'abord c'est moi qui couds !

Par contre au niveau métrage, je n'avais pas assez alors j'ai combiné avec un jersey lourd et de bonne qualité donné par ma maman (pour la petite histoire, je crois qu'elle m'a fait des leggings dedans quand j'étais ado ). Je kiffe donc ma tunique que je mets beaucoup et les petits que je garde adorent les pingouins, donc ils passent leur temps à me toucher !! Ça me fait bien rire !!

 

DSC05877

DSC06451

DSC06452

DSC06443

DSC06449

DSC06450

 DSC06453

La semaine dernière j'ai reçu une commande faite chez ma petite mercerie. J'avais entre autres, craqué sur ce jersey marinière à gros pois argents. Et quand je l'ai vu en vrai je n'ai pas regretté mon achat. Mais je n'avais pas d'idées précises sur le modèle. J'ai surfé sur le net et sur mes magasines mais je suis revenue à ce modèle. Pour renforcer l'esprit marin, j'ai utilisé du bord-côte bleu marine de mon stock. Et je suis vraiment fan. Les pois argents ont aussi attiré l'oeil de mes petits loulous. Ils appuient chacun leur tour dessus. Pour quel effet magique je ne sais pas hi hi.

DSC06423

DSC06427

DSC06438

 DSC06431

 DSC06361

DSC06357

Et pour ma dernière version, j'ai fait un mixe avec un jersey déjà utilisé pour un sous-pull pas encore publié par ici (mais qui l'est sur IG si vous êtes curieuses) et une double gaze couleur moutarde (une couleur que j'adore mais que je n'ai pas dans ma garde robe. La double gaze, je vous avouerai que je ne connaissais pas ce tissu avant de le voir circuler sur la blogo en ce moment. Et je suis conquise par ce tissu. Il est lourd mais en restant léger. J'aurai juste peur de tirer les fils mais on verra dans le temps.

DSC06414

DSC06416

 

A bientôt par ici, sûrement pour vous faire voir ce que j'ai cousu pour mes deux loulous partis en voyage scolaire.

Photos prises par Elijah. (son papa les prends floues à chaque fois, j'ai laissé tomber !!).

Les babioles de Fannyboop

 

Enregistrer

pantalons d'été

Dans mon projet de faire des vêtements pour ma garde-robe, il me manquait des pantalons compatibles grosses chaleurs. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais durant le déménagement, mes pantalons d'été se sont volatilisés (ou alors j'ai fait un tri et j'ai été atteinte de perte de mémoire. Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdue...). J'ai été faire d'abord un tour à "J'aime Gémo" afin de voir ce qui se faisait en terme de pantalons fluides et il y en avait bien et pas très chers. Et dans des motifs plutôt sympas. Mais un je ne voulais pas essayer plus que le 38 (depuis que j'ai arrêté de fumer, mon poids s'est lui envolé vers des hautes spères...bref...). Donc le 38 c'était juste au niveau du ventre (on ne s'attarde plus sur le sujet, j'en ai déjà parlé dans de précédents posts), mais cela l'était aussi au niveau des mollets. Et là ce n'était pas possible pour moi. C'est apparement la nouvelle mode de tout coller  au corps et là désolée mais je n'adhère pas et mes petits mollets non plus. Ils n'aiment pas être serrés d'aussi prêts. Donc de retour à la maison, je suis allée voir ce que proposait la blogo pour des pantalons d'été. Et ma foi pas grand chose qui me parlait. Des pantalons un peu trop habillés pour moi ou pas dans des tissus légers. Et puis je suis tombée par hasard sur je ne sais plus quel blog (désolée si vous passez par là) mais la dame s'était confectionné un pantalon de pyjama de Wearmakemylemonade, le pantalon Julio. Un pantalon en partenariat avec Princesse Tam tam (et qui est gratuit qui plus est!!) . Elle le mettait à priori plus comme un pantalon d'intérieur ou de week-end que pour aller se coucher. Et là tilt. Donc de mon retour d'un week-end sur Nantes, je me suis arrêtée au quartier des tissus (mon magasin chouchou du moment) pour voir si je trouvais LE tissu qui correspondrait à mes attentes pour ce genre de pantalon. Et je suis tombée sur plusieurs coupons de viscose tous plus jolis les uns que les autres. Il a fallut choisir (le plus difficile !!). J'ai donc pris un coupon aux motifs ethniques et le deuxième avec des motifs plus floraux.

Quand au patron, il est plutôt simple et très bien expliqué par Lisa qui propose un sew along en vidéo. Y'a plus qu'à suivre !! Les poches sont plutôt sympas à poser, je ne connaissais pas !!

Mon seul bémol par rapport à ce que je voulais, c'est la ceinture à plis de devant. C'est le détail qui peut faire pyjama (en même temps c'est ce que c'est !). Mais je ne voulais pas me prendre la tête à faire une toile et retailler le devant sans plis et sans noeuds. La prochaine fois, je garde le patron mais en faisant peut-être la même réalisation que le dos, c'est à dire des élastiques dans plusieurs tunels qui font smocks. A voir. Bon après c'est vraiment un pantalon que je vais réserver pour aller à la plage, ou pour le jardin car il mémérise peut-être un peu et il ne m'avantage pas non plus.

Allez, place aux photos des deux versions, avec mon photographe qui s'essaye à plusieurs façons de se placer pour prendre son sujet. Il est trop mignon !!

DSC06282

DSC06283

DSC06287

DSC06286

DSC06271

DSC06272

 

DSC06279

DSC06278

DSC06277

DSC06274

DSC06290

A très bientôt !! J'ai beaucoup de choses à vous montrer ;)

 

Les Babioles de Fannyboop

Enregistrer

Princesse (Sarah) Swana

Comment faire plaisir à Swana ? En allant chercher dans le fouillis actuel de tissus entreposé dans le garage, en remontant (j'ai un sous-sol ; )) avec de la doublure satinée ivoire, du velours, un vieux rideau tapissier, et du voile et en sortant mes rubans, dentelles et autres trésors gardés pour la couture (ou autre d'ailleurs...). Tu fais quoi maman? C'est pour moi? Il  est beau ce tissu, ça brille !!! Tu pourrais me faire une robe qui brille !!! Tu me fais une robe qui brille? Et tu peux mettre ça et ça aussi !! Merci ma chérie!! Oui c'est pour toi et j'ai déjà mon idée (bien arrêtée). 

Très envie de m'acheter plein de tissus pour ma pomme et me faire plein de nouveaux habits... Mais un énorme tas de tissus plus ou moins beaux, plus ou moins improbables, plus ou moins utiles. Les sortir de leurs valises, cartons, et les regarder. En plissant les yeux pour me concentrer. Visualiser. Conceptualiser. Créer. Tout ce tissus de doublure dont je ne me servirais jamais de tout, ces morceaux de tissus que je ne jette pas car ils peuvent servir. Et adepte du moins de déchet dans notre vie de tous les jours, je ne peux me résigner à mettre à la poubelle. L'idée. Pour faire plaisir à ma princesse. Une robe qui remplacera celles offertes, devenues trop petites, trop abimées. Et voir ses yeux briller, la voir trépigner d'impatience, tourner autour de moi à m'en géner. Mais la plus belle récompense quand elle l'a verra finie. Quand elle s'en vêtira. Quand elle tournera de mille façon. Quand elle fera mille fois la révérence ou prendra son thé à la faveur d'une journée ensoleillée,telle une petite fille modèle d'antan...

 

Patron maison pour le haut à partir d'un déguisement 3 ans réhabilité en 8/10 et d'un t-shirt. Pour le bas total impro en partant du bas du plastron et en plissant au fur et à mesure et en faisant des couches. La partie grise devait se trouver à l'arrière. Petit soucis de concentration... Adaptation. Free lance :)

 

DSC06146

DSC06149

DSC06151

DSC06154

DSC06144

DSC06142

DSC06140

DSC06137

DSC06136

Les babioles de fannyboop

Premier pull en aiguilles circulaires

Une éternité que je n'avais tricoté... Il a fallut un déménagement et donc des cartons et reclure mes deux MACS adorées, pour reprendre les aiguilles. Je ne peux concevoir que mes menottes restent à rien faire pendant que je regarde la télé ou écoute la musique. Et avec des aiguilles différentes de celles avec lesquelles j'ai appris à tricoter avec ma grand-mère. Des circulaires. Au début, quand j'ai vu cela sur pinterest ou IG, c'était pour faire des chaussettes. Mais j'ai vu aussi que beaucoup de pulls (sur IG toujours et sur Ravelry, étaient faits en aiguilles circulaires ). Et à en croire les commentaires enthousiastes des gens qui ont changé de cap, il fallait que je tente ! Parce ce qu'il en ressort à chaque fois, c'est que l'on fait le pull tout d'une traite sans couture des épaules, côtés et col. C'est comme pour la banane, on commence à un bout et on finit par l'autre (enfin presque car là il y a aussi les manches ;) !! ), mais vous voyez l'idée !

Donc j'ai lu certaines explications sur des modèles gratuits pour bien visualiser comment faire. Et une fois l'idée comprise (soit en top down -du haut vers le bas- ou en down-top -du bas vers le haut-), je me suis lancée. J'ai cherché d'abord un modèle enfant en down top (mais ce ne doit pas être la méthode préférée des tricoteuses chevronnées et averties, car je n'en ai pas trouvé). Alors j'ai pris un sweat à Swana, j'ai mesuré et calculé en fonction d'un échantillon, le nombre de mailles et de rangs (afin de voir avec la barisienne de bergère de france, laine utilisée ici). J'ai pris les mesures du tour du corps, celles de la hauteur bas -emmanchures et emmanchures col, puis la longueur des manches. Et ensuite vaille que vaille.

Niveau couleur, ce n'est pas très girly ce vert, mais comme c'était un essai, je ne voulais pas investir alors que j'avais plein de pelotes à écouler. Et pour que la miss ait quand même envie de le mettre, j'ai rajouté des rayures en jacquard écrues et fluo (que j'avais aussi en stock). Pour un premier pull avec cette méthode là, je m'en suis pas mal sortie je trouve. J'ai fait des emmanchures raglans que j'affectionne toujours autant. Le plus difficile pour moi, ce sont quand même ces maths et règles en croix pour calculer les diminutions selon la longueur emmanchures col et emmanchures manches. Mais là le dieu (ou Mojo)  des maths a dû m'entendre car le tombé n'est pas trop mal.

Par contre il ne faut pas regarder de trop près car autant tricoter un nombre conséquent de mailles sur l'aiguille circulaire n'a pas été trop difficile, autant en tricoter peu  n'a pas été évident au début. Et resserer les mailles avec la méthode des oreilles n'a pas été aisée. Je me retrouve avec des mailles lâches. J'ai lu plus tard que placer les diminutiions au milieu et au dessous aurait été plus judicieux. (Ce que je fais avec mes tricots du moment).

J'ai eu aussi peur que ce pull ne reste sur son porte-manteau caché parmi ce que la miss camoufle quand elle n'aime pas, mais elle le sort régulièrement avec une jupe rose fushia (sur les photos) et aussi avec son jogging rose (qu'elle affectionne particulièrement mais pas moi pffff) les jours de sport. A déduire qu'il a une place particulière pour un pull "essai".

Nous avons profité du passage de son grand frère chez le coiffeur, pour faire le shooting près de l'étang d'à côté, dans notre ancien village de Beaurepaire en Vendée.

DSC05577

La demoiselle et le cygne de l'étang qui attendait qu'on le nourrisse

DSC05602

DSC05600

DSC05588

DSC05582

DSC05578

DSC05580

Pour ce pull, je n'ai pas de patron ou tuto. Je fais tout au feeling (avec un peu de calcul quand même). Si vous deviez craquer pour le motif du jacquard, je pourrai faire un croquis. Mais je fonctionne comme avec les recettes de cuisine,. Je vois l'ensemble à faire et après je fais au hasard. Et je garde peu de traces de mes réflexions qui se font sur papier volant.

A bientôt

Les babioles de Fannyboop

une dernière pour l'hiver

Quand je suis allée me balader sur le site les tissus du chien vert pour trouver un wax pour le sac à langer de ma nouvelle nièce, je suis tombée en arrêt sur un jersey à torsades. Un coup de coeur. Je n'ai pas tergiversé, je l'ai mis dans mon panier direct sans savoir ce que j'en allais faire. Et vous toucheriez ce tissus, vous verriez qu'il est agréable au toucher !!! Il me fallait un vêtement confort. Au début, je me suis dirigée vers le livre de Marie Poisson mais du coup, je ne l'ai plus sous la main, l'ayant prêté à Mamy (qui veut se remettre à la couture en voyant ce que je me fais !! ). Et puis en voyant ma copine de couture Anne (ça perd pas les popettes) publier qu'elle allait se faire un sweat Aristo de ODV (on dirait des vraies de La jolie Girafe), cela a fait tilt. Par contre au moment de découper, j'ai bien vu que je n'aurai pas assez pour faire le col (si joli au demeurant). Et puis, sur les versions précédentes (ici et ), j'ai regretté de ne pas avoir fait de manches longues. Je suis frileuse et j'aime bien avoir toutes mes épaisseurs arrivant au même endroit. Donc manches longues 1 / joli col 0. J'avais acheté aussi ce joli jersey à fleurs à Guérande lors de mon passage annuel chez mes amis. J'aurai eu assez de tissus, je l'aurai faite toute unie, mais ne pouvant faire autrement si je voulais mes manches et un col (quand même, on est en hiver hein !!) je trouvais qu'il se marriait bien avec cette couleur cannelle. 

Pour les modifications, j'ai rabattues les coutures épaules et des côtés et les ai plaques côté dos avec une aiguilles doubles. Cela fait une finition plus soignée. Et le col se trouve être juste un rectangle doublé (en tricot, je le nommerait col cheminée).

Je la trouve trop confortable, les manches tombent pile poile. Par rapport à ma morphologie gros ventre de femme enceinte sans sangle abdominale, c'est pas le top, mais je m'en moque. On me pose la question, je réponds d'un ton sec NON! et la plus gênée, ce n'est pas moi.

DSC05479

DSC05478

DSC05477

DSC05473

DSC05470

DSC05487

DSC05480

DSC05488

 

Vous avez vu ma poche suit la courbe de mon ventre dodu (et non je ne suis toujours pas enceinte pour les curieuses),  si ce n'est pas beau ça !! C'est même artistique, tout le monde ne peut pas se vanter d'en faire autant hi hi !!!

 

DSC05487

DSC05484

Toutes celles qui sont sur Facebook, IG ou la blogosphère ont entendu parler de "ma garde-robe capsule 2017, lancée par Clothide.

J'ai trouvé l'idée superbe, même je ne m'y reconnaissais pas tout à fait. Je suis un électron libre. Même si le concept est assez large, certains projets ne me parlait pas. Mais dans l'idée de se faire beaucoup de pièces différentes durant un an, ça cela me va et me parle. Je n'ai pas encore tout publié car je fais aussi pour Swana et Chaton et que j'ai aussi un travail, une nouvelle maison, un loulou et quatre à garder. Mais j'ai déja fait un pantalon (il me manque le bouton, 3 sous-pulls, 2 pulls en chantier, cette robe. Et j'ai encore plein de tissus et d'idées à réaliser pour me faire une jolie garde robe made in fannyboop !!

A très bientôt !!! Je prépare mes machines pour mon amie Nolwen qui apprend à coudre.

 

 Les babioles de fannyboop

Enregistrer

Enregistrer