Une robe Minnie pour ma minette

Je vous ai parlé lors de mon dernier post (ici), que j'aimais aller à la foir' fouille ou Giffi (c'est pareil d'ailleurs...) pour repérer tout tissu suceptible de me servir. Au tout début de l'hiver (donc quelques jours avant Noël) , j'avais trouvé deux jolis plaids en molleton. Je n'y ai pas vu comme tout à chacun une couverture dans laquelle me blottir devant la télé avec mon tricot. Non...Pour les couvertures, j'ai ce qu'il faut avec mes plaids au crochet que je préfère à celles en tissus. Non avec ces tissus, ce sont sweats et robes douillettes que je voyais. Et à un prix très raisonable pour le métrage.

Parallèlement, j'ai acheté le premier magasine Ottobre de cette année 2017. Je pense personnellement que cet opus est doté de très jolis modèles, tout comme le dernier de 2016 . Après le T-shirt  Sun Yellow réalisé (ici) , voici la robe salopette Minnie. J'y ai tout de suite vu  cette robe dans mon plaid de 1,5m sur 1,20 a 9 euros. Comme en ce moment, je reprends ma machine en main après ces deux mois d'arrêt forcé, je suis à fond. Et puis rappelez vous ma puce a grandit d'un coup et les robes et jupes de l'an passé sont au-delà de l'indécence. (Et maintenant donné à ma nièce qui elle a la bonne taille et qui est heureuse d'avoir récupéré les vêtements de Swana).

Aucune difficulté dans la confection. La jupe ressemble fortement à la mini dots que j'ai fait plusieurs fois l'an passé. J'ai seulement passé les bretelles devant pour le boutonnage. Et mis boutonnières et boutons métaliques de mon stock à la place des pressions. Et j'ai surpiqué tout le pourtour de la bavette car je trouvais que c'était plus joli (histoire de goût).

 

DSC05303

DSC05302

DSC05316

DSC05304

 

Une super séance de photos avec fous rires de la minette plutôt excitée et faisant la folle.

DSC05314

DSC05313

DSC05299

DSC05307

DSC05308

DSC05321

Lacher de cheveux !!

DSC05338

DSC05311

 

" quoi c'est déjà fini ???"

 

Ne vous inquietez pas !! on se revoit bientôt

 

Les babioles de Fannyboop


Vendéenne en Parisienne

En surfant sur IG (mon petit rituel du soir depuis que j'y ai accès), j'ai vu passer ce petit gros concours que propose Louis Antoinette. Le trio de cette marque nous offre le patron de la Parisienne en PDF et propose de hacker leur robe et de pourquoi pas participer à leur concours. Donc j'ai téléchargé ledit patron.

Au premier regard sur cette robe, que j'avais d'abord vu chez Be Made, j'avais craqué sur le haut qui a l'air d'être indépendant du bas ( je craque toujours sur ce qui fait effet trompe-l'oeil ). Les versions proposées sont pour moi un peu trop classes et classiques, même si j'admire le rendu et la technique de certaines.

Off course, ce n'est pas mon style, mais têtue que je suis, je voulais quand même faire ce challenge. Après avoir sorti mes feuilles à l'imprimante, scotché le tout en chevauchant les marges (j'ai vu après dans un commentaire que c'était bord à bord :( ), j'ai reporté le patron en taille 40 avec marges autour. Comme en général, c'est le cas dans la majorité des patrons que j'ai utilisé, je n'ai pas fais attention et surtout je n'ai pas bien lu et donc deuxième faute ! J'ai fait une pause, bien lu toutes les consignes d'un bout à l'autre et là en coupant mon molleton, j'ai voulu rectifier et j'ai coupé au ras bord du patron (en oubliant que j'avais fait chevaucher les tracés). Et troisième erreur, je n'ai pas vu que la jupe se faisait sur le pli. Donc en faisant le patron pas à pas, je me suis rendue compte un peu tard de ma bévue. Rectifiée en surfilant les deux parties et en réhaussant la couture par un point fantaisie. Comme je n'avais que des restes de molleton noir et rouge, j'ai aussi dû composer pour que tout tienne. Et heureusement que ma matière me permet de ne pas faire d'ourlet car cela aurait bien raccourci tous mes morceaux. J'ai pû surfiler le bord et ainsi préserver mes longueurs de jupe, manches et corsage. Comme je n'aime pas forcément les manches 3/4 (frileuse que je suis), j'ai rallongé en callant au plus juste dans mes chutes. Comme pour le milieu devant, j'ai joué avec les contrastes des surpiqûres fantaisies afin de réhausser le tout. 

En essayant le haut pour voir si j'étais à l'aise dedans (en pensant que cela faisait un 40 si vous me suivez toujours), je trouvais que le corsage était un peu juste. J'ai monté les manches, et là, transformée en Robocop! J'avais bien respecté les crans de marquage pour leur montage, mais ayant eu un doute (après toutes les erreurs commises), j'ai tout décousu et remonté. Pareil. Bon les 6 kilos pris ont dû s'installer dans les bras... Et c'est là que j'ai repensé à mon chevauchement de papiers du patron PDF. Avant de tout jeter par la fenêtre, j'ai pris un thé, respiré un bon coup, et j'ai continué comme si de rien n'était. Au mieux, je perds mes 6 kilos, au pire, j'offre cette robe à quelqu'un qui rentrera dedans et l'aimera. En plus je la trouve plutôt stylé en molleton. Pour la fermeture invisible, j'ai beau essayé elle reste bien visible quand même surtout que j'en avais une noire mais pas de rouge. Par contre, j'ai fait une sous piqûre au niveau du col, afin d'éviter que la doublure en polyester ne ressorte et fixé ce même tissu au niveau des épaules par un petit point à la main. 

Pour ce qui est du patron en lui- même, il est plutôt bien fait (quand on n'est pas étourdie comme moi) et j'aime bien la pointe d'humour qui s'y est glissé. Après toutes mes bévues, je ne risque pas de gagner ce concours, mais l'important c'est de participer, n'est-ce pas?

Comme Robocop (moi) est complexé par ses 6 kilos en trop, j'ai débauché ma petite cousine de 13 ans qui s'est prêté au jeu du mannequin. Elle l'a trouvé confortable et chouette (et je lui fais confiance pour être franco !! A 13 ans on a pas la langue dans sa poche lorsque l'on aime pas!!).

20160125_141100

20160125_141405

 20160125_141512

20160125_141113

 20160125_141035

Avec un legging et des tennis, je trouve que le côté classe fait place à un côté cocoon/ sportswear plutôt sympa !

20160124_144329

 20160124_144346

20160124_144404

 20160124_144242

20160124_144313

20160124_144323

Les babioles de Fannyboop